Profitant d'un jour de congé semi-inopiné, nous avons pris le train ce matin, Numa et moi, dans le but de faire une petite balade à la montagne. En fait, j'ai commencé par enfourcher ma moto à 06:20 ce matin, ayant raté le train de 06:13... afin que Numa ne débute pas sa matinée en m'attendant une heure à la gare de Lausanne !

La "petite balade" vit donc le jour sous la forme de deux fois quatre heures de train. Tout d'abord un Inter-Regio entre Lausanne et Viège, où nous débarquâmes dans la fraîcheur matinale de 8h30. Après quelques clichés des cars postaux pris à la Gare routière (ben ouais, on se r'fait pas, ma brave dame !), nous montâmes dans le MGB (Matterhorn-Gotthard Bahn) rouge et blanc qui nous permit de rallier Zermatt.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, c'était la première fois de ma vie que je foutais les pieds à Zermatt. Hé oui, comme je vous le dis ! Ben c'est une très jolie région, avec des paysages et certaines constructions qui font un peu penser à l'Engadine.

Depuis les 1'611 mètres de Zermatt, sortie de la gare, traversée de la route interdite aux voitures - ça c'est génial ! - et entrée dans la gare du Guéguébé (GGB = Gornergratbahn). Une composition récente est déjà presque pleine et prête au départ, elle s'en va peu après notre arrivée. Nous montons dans un véhicule bien plus ancien, révisé de fond en comble - j'ignore hélas quand -. Numa m'explique qu'il s'agit d'une ligne un peu particulière au niveau de son électrification, car elle possède une ligne bifilaire - avec deux pantographes appuyant dessus et un pont entre les deux pantos - et est alimentée en 725V mais à courant alternatif (triphasé 50Hz pour ceux qui veulent savoir).

La station d'arrivée du Gornergrat, aux environs de 3'000 mètres d'altitude, est vraiment magnifique. Elle laisse une vision féérique sur le Mol... Cervin :-) et diverses autres montagnes qu'on a l'impression de surplomber, un peu - pour ceux qui connaissent - comme en haut du Corvatsch.

Pour en savoir plus, y a qu'à regarder l'album photos !