Nous voici de retour en Suisse depuis quelques heures.

Même s'il y a eu des moments difficiles pour moi durant ces deux semaines, qui ont trait au pays lui-même et à certains éléments de ce pays, et en tout cas pas aux personnes qui nous ont reçues je tiens à le souligner, j'ai trouvé fabuleux l'accueil de toute ma belle-famille, leur convivialité et toute la chaleur humaine qu'ils apportent. Ce n'était pas évident de pouvoir dialoguer avec tous, car certains d'entre eux ne pratiquent pas beaucoup la langue française et j'avoue être totalement néophyte en arabe, où mon vocabulaire se limite à être capable de dire bonjour, au revoir, merci, mange !, joli, bien, santé, sept, huitante, cent, café, viens !, et peut-être encore un ou deux mots qui ne me viennent pas à l'esprit à la minute présente. C'est donc un peu light pour être capable de m'exprimer dans cette langue.

Comme je l'imaginais, le moment de la séparation fut donc particulièrement difficile et même en voulant rester fort, on craque dans ces moments-là.

Il est vrai que les moments passés en compagnie de plusieurs personnes particulièrement furent des moments forts : Mohamed, le frère de Rachida, qui fut notre hôte pendant la majeure partie de notre séjour au Maroc, et qui m'a appris à faire le thé, le VRAI thé... je n'ai plus qu'à tenter de le faire à mon tour. Adil, son fils, qui nous a notamment servi de guide durant nos vacances. Ayoub et Aissam, qui m'ont appris à jouer au football sur la Playstation :-)))))).

C'est impossible d'écrire ici tout le bonheur partagé durant ces deux semaines au niveau hospitalité et famille.
C'est impossible d'écrire ici toutes les bonnes choses qu'on voudrait encore leur dire, juste avant de partir...
C'est impossible d'écrire ici la tristesse qui fut la nôtre au départ de Bouskoura hier après-midi.
C'est impossible d'écrire ici tous les souvenirs de ce que nous avons vécu ces deux semaines.
Pour ça il y a nos mémoires, et l'album photo.
Pour le reste, il y a la prochaine fois...
Et un seul mot : CHOUKRAN !

Notre vol s'est passé sans trop de souci, hormis un défaut de fermeture d'une des soutes avant le décollage de Casablanca, qui nous a coûté une demi-heure de retard au départ - mais que fait la maintenance ?? :-) - étant donné qu'un tas de bagages avait décidé de ne pas rester dans l'appareil et de profiter de la chaleur du tarmac casablancais. Une fois l'avion réparé, départ pour la Suisse.

Quant à notre accueil à Cointrin, il fut lui aussi plus qu'à la hauteur, puisque nous fûmes reçus par Mireille, Numa, Damaris et Luc, munis d'une zbanderole de bienvenue. C'est vraiment excellent ! Merci, merci, merci. Quant aux photos, Numa s'en est occupé, elles seront disponibles dans le courant de la semaine avec les autres du Maroc ! Ca fait vraiment plaisir d'être accueilli de la sorte à son retour. Merci "les gars" !!